Bienvenue sur le blogue de la SCDA

Cliquez ici pour retourner sur la page d’accueil du blogue de la SCDA.

Mieux exprimer la gratitude dans votre organisation

Mieux exprimer la gratitude dans votre organisation

La science nous montre qu’être plus reconnaissant dans sa vie de tous les jours aide à renforcer notre système immunitaire et à faire baisser notre pression artérielle. Cela rend nos maux plus supportables, nous rend moins enclin à la dépression, et nous permet même de dormir plus longtemps et d’être plus reposé.

La gratitude est même un moyen de gérer les grands changements et de construire des relations positives avec les autres.

Avec un outil si puissant à notre disposition, n’est-il pas temps pour nous de commencer à développer une culture centrée sur la reconnaissance au sein de nos organisations à but non-lucratif?

Une personne reconnaissante possède les qualités parfaites pour nous amener plus loin dans notre travail. Ce genre de personne reste positive et optimiste face aux défis, aide à propager la bonne humeur et la gaité, et est en général plus connectée au monde qui l’entoure, ce qui se traduit par une volonté de le rendre meilleur.

 

La gratitude va plus loin qu’un simple merci

Cultiver un esprit de gratitude va bien plus loin que simplement demander à vos employés de se respecter les uns les autres et de dire merci lorsqu’ils reçoivent quelque chose. Cela a des répercussions bien au-delà de votre milieu de travail, et se ressent dans tous les aspects de votre vie de tous les jours.

Certains chercheurs pensent qu’être reconnaissant permet aux personnes de reconnecter avec leur histoire évolutionnaire, où le respect des autres était essentiel à la survie de tous.

Le docteur Robert Emmons a beaucoup travaillé sur le concept de la gratitude. Professeur de psychologie à la University of California, il pense que développer une culture de gratitude nous permet d’être conscient des aspects positifs de nos vies. Il s’agit du genre de personne qui prendra le temps de respirer l’odeur des roses, de courir dans les feuilles mortes à l’automne, et pour qui les relations humaines sont très importantes, rependant sur leur passage la bienveillance et la compassion.

De telles personnes ne prennent pas leur travail pour acquis. Elles sont engagées dans ce qu’elles font. Elles n’arrivent pas au travail le lundi matin en souhaitant par-dessous tout être ailleurs.

Sur mon lieu de travail, et dans le cadre des projets à but non-lucratif sur lesquels mon entreprise travail parfois, nous parlons beaucoup de gratitude. Du fait de mon expérience, je vois que cela renforce les relations entre les membres d’une même équipe, et que nous sommes plus reconnaissants des efforts de chacun.

 

Plus de gratitude nous rend plus forts

Plus nous exprimons notre reconnaissance, plus les liens qui nous unissent sont forts. Cette théorie, appliquée aux relations interpersonnelles, a été mise à l’épreuve par la chercheuse et psychologue Sara Algoe, de la University of North Carolina. Dans son étude, elle s’est concentrée sur les couples exprimant un niveau élevé de gratitude dans leurs foyers respectifs. Les répondants étaient systématiquement plus en lien avec leur conjoint, plus heureux, et plus satisfaits dans leur relation.

Une autre étude a fait le lien entre la culture de la gratitude sur le lieu de travail et un niveau de succès plus élevé. Les scientifiques du Greater Good Center ont découvert que les travailleurs reconnaissants étaient plus à même de gérer leurs ressources – y compris leurs ressources financières.

Il ne faut pas sous-estimer la force de la gratitude sur le lieu de travail, ni la façon dont la gratitude nous permet de mieux s’apercevoir des aspects positifs du monde qui nous entoure. Nous n’avons pas la moindre idée du rôle individuel que nous jouons dans l’amélioration de notre monde, mais nous savons que nous sommes liés au travail des autres, et aux efforts qu’ils fournissent.

 

Développer la culture de la reconnaissance dans votre association

Comment faire grandir cette culture de la reconnaissance? Quelles mesures pouvons-nous prendre dès maintenant afin de faire une différence dans nos organisations à but non-lucratif? Comment pouvons-nous mieux apprécier et responsabiliser nos membres pour qu’ils soient passionnés par ce que nous faisons? Comment pouvons-nous laisser savoir à nos employés, a notre conseil d’administration, ainsi qu’à nos bénévoles à quel point leurs efforts sont appréciés?

Voici six façons de promouvoir la reconnaissance dans une organisation à but non-lucratif:

 

  1. Soyez authentique. Faire preuve de reconnaissance ne signifie pas faire usage de fausse flatterie, ni d’exagérer lorsque nous remercions quelqu’un pour un service. Non, il s’agit plutôt de reconnaitre les efforts extraordinaires réalisés par les membres de votre équipe, ou un trait de caractère remarquable, et d’en faire l’éloge. Soyez spontanés; pas besoin d’un banquet ni d’un certificat pour l’occasion. En tant que gestionnaire, votre rôle et de savoir identifier ces moments et de complimenter la ou les personnes concernées de façon appropriée.
  2. Montrez du respect à vos employés et bénévoles en leur communiquant clairement vos attentes, ainsi qu’en leur offrant les outils et la formation nécessaire pour qu’ils puissent effectuer les taches que vous leur avez demandé. Le monde est capable de sentir lorsqu’on ne les prend pas au sérieux en leur disant que leur aide est appréciée, sans toutefois leur donner les ressources et le support nécessaires pour le prouver. Les bénévoles se sentent aussi reconnus lorsque vous investissez en eux et les aidez à développer leurs compétences afin qu’ils puissent mieux servir l’organisation.
  3. Tenez un journal de gratitude et encouragez les autres à commencer leur journée en prenant un moment au calme pour faire de même. Au début de chaque journée, écrivez une chose pour laquelle vous êtes reconnaissant. Pendant un certain temps, nous tenions un journal communautaire où tous les matins, chaque personne écrivait quelque chose sur le tableau s’ils en avaient l’envie. Ce fut un succès, au point où nous le faisons encore. Avec le temps, j’ai réuni tous ces messages sur un même document et parfois, lorsque nous nous réunissons à l’occasion d’un programme de reconnaissance des bénévoles, j’en tire les meilleurs extraits.
  4. La reconnaissance est une pratique holistique. Vous ne pouvez pas simplement être reconnaissant envers une personne pour un seul de leurs traits de caractère, et rejeter le reste. Si c’est le cas, vous avez là un programme de reconnaissance, non pas de la gratitude. Cherchez à identifier et à comprendre l’ensemble des valeurs des personnes qui travaillent avec vous. Vous serez surement surpris.
  5. Soyez sensible aux différentes personnalités et à la façon dont chacun répond face à la gratitude. Tout le monde n’est pas à l’aise à l’idée d’être tiré du lot pour recevoir des compliments. Peut-être qu’ils apprécieraient mieux qu’on leur fasse un compliment discret et qu’on leur offre deux tickets pour une exposition qui les intéresse. Exprimer sa reconnaissance prend des formes différentes selon les personnes. Il s’agit d’un exercice individuel qui doit s’adapter à la personnalité de ceux qui reçoivent les compliments.
  6. Votre conseil d’administration et vos gestionnaires doivent faire preuve d’un soutien inconditionnel dans la création d’une culture de la gratitude. Si ce n’est pas le cas, tous les efforts des employés et des bénévoles ne serviront à rien. Il est nécessaire d’avoir leur soutien dès le début, et qu’ils reçoivent eux aussi leur part de gratitude.

 


 

Paula Morand est une experte en leadership et stratégie de marque, dont le moto est « dreaming big and being bold ». Elle se sert de son énergie, de son sens de l’humour et de sa sagesse pour pousser les individus, les organisations et les communautés à inspirer le changement, la croissance, et à faire leur marque avec audace et ambition. 24 ans, 27,000 clients, 34 pays, 15 livres, ancienne personnalité radio, entrepreneuse 11 fois récipiendaire de prix et maitre de cérémonie à l’humour prononcé. Parmi les bestsellers de Paula figurent: Bold Courage: How Owning Your Awesome Changes Everything, Dreaming BIG and Being BOLD: Inspiring stories from Trailblazers, Visionaries and Change Makers book series. Son dernier livre est Bold Vision: A Leader’s Playbook for Managing Growth.

Pour plus d’informations, visitez paulamorand.com.

 


 

Si votre organisation a une histoire similaire à raconter, nous adorerions l’entendre! Partagez-la ci-dessous dans les commentaires, ou écrivez-nous.

Related

Tags

Paula Morand, Leadership, Gratitude

Categories

Adhésion à la SCDA, Contributeur invité, Gouvernance / Leadership

Share

Rating

0 ( 0 reviews)

Post a Comment

Abonnez-vous au blogue
Name

Ajoutez csae@csae.com sur votre liste blanche pour vous assurer de recevoir vos notices d’abonnement.

Une coquille? Contactez nicolas@csae.com

Catégories
  • Uncategorized
  • La SCDA jase
  • Éducation
  • Événements
  • Adhésion à la SCDA
  • Éditorial
  • Marketing
  • Publications
  • Contributeur invité
  • Web / Technologie
seksi kalmak icin cabalar Fakat her ne kadar spor yaparsa http://www.besteci.info yapsin genc bir erkekle yasadigi seks heyecani kadar hic bir http://www.bakmaz.info seyin kendisini genclestiremeyecegini cok iyi bilir Bunun http://www.amonyak.info icin oglunun universiteden genc bir arkadasini kendisine secer http://www.gamzesiz.info ve ogluna onu eve davet etmesini ister cok fazla ilgilendigi http://www.denek.info genc oglani kalici misafir olarak evde kalmasini saglayan milf oglu http://www.kaybettim.info isten evden ayrilip markete kadar gittiginde genc oglanin http://www.incirli.info yanina oturur ve sikini memelerini arasina alip bosaltir ve http://www.jeofizik.info dusta temizlenmek icin banyoya geldiklerinde banyoda http://www.boyabat.info da bir posta kendini siktirip yoga yaparken yanina cagirir