L'histoire de la SCDA

Un demi-siècle de services
Le 8 juin 1951, un comité composé de six cadres d'associations commerciales a fondé l'Institute of Canadian Trade Association Executives (ICTAE) – un groupe de directeurs généraux d'associations commerciales nationales sises à Montréal, à Ottawa et à Toronto. Dans un petit bureau d'Ottawa, la nouvelle association a élaboré des statuts et des règlements, embauché du personnel à temps partiel et inauguré une remarquable tradition de service.

En 1953, le nouvel institut a tenu sa toute première assemblée générale annuelle, approuvé 25 demandes d'adhésion et élu à son conseil une première femme – Florence Montgomery de l'Association canadienne des restaurateurs. Les services aux membres comprenaient alors un bulletin, la présentation d'employés et des primes d'assurance à tarifs réduits.

L'institut a adopté la nouvelle dénomination sociale Institut des directeurs d'association (IDA) en 1956, ouvrant alors ses portes à toutes les personnes à l'emploi d'associations sans but lucratif. Le 18 octobre 1962, l'institut a été constitué en société en vertu de la loi fédérale. Elle a déménagé à Toronto deux ans plus tard. En 1987, l'association a de nouveau changé sa dénomination sociale, adoptant son nom actuel, soit Société canadienne des directeurs d'association (SCDA).
À propos de la SCDA